Le conte rendu de Patrick .

Publié le par Cédric

Dimanche 24 mai , sur les berge du lac de Renung, nous voila réunis pour le traditionnel concours float de la pentecôte .

Retrouvaille avec les habitués du concours, prise de contact avec les nouveau, discussion autour d'un café en toute convivialité comme sait si bien le faire le spinner landais.

Bien entendu, on ne manque pas de me demander si je suis prêt, si je sais ou sont les poissons (vu ma première place a la dernière édition) enfin bref je sens un peu la pression car j'aimerai bien faire voir que l'an passé ce n'était pas de la chance (encore qu'a la pêche il y a toujours une part de chance) et puis ce jour est un peu particulier car je fait 46 ans.

Nous avons effectué un préfishing la semaine dernière et bé faut avouer que ça ne nous a pas mis en confiance mais aux questions qui me sont posées sur les berges je donne un peu le change disant que cette année ce n’est pas pour moi, (ne jamais vendre les écailles du poisson avant de l'avoir dans la bourriche).

Mais comme je suis un éternel optimiste et que je sais que les partie perdues d'avance ne sont que celle qu'on ne jouent pas je vais aller pêcher sur une ou deux zone ou le sondeur nous montrait des choses un peu moins mauvaises qu'ailleurs , tout n'est jamais tout noir, il y a des zones seulement gris foncées , a peine un peu plus claires que la totale noirceur de ce début de saison calamiteux (condition météo, profusion d'alevin)

je prépare mon float et canne et décide d'attaquer avec un glidder 3,5 pouce orange fluo de chez crazy fish distribué par leurre et compagnie (L&C) , une nouveauté 2015 qui m'a value la seule touche du préfishing , un leurre finesse mais qui produit de légère vibration vu le dessin annelé de sa partie caudale monté sur une tête plombée de 7 gramme car je pense que la pêche se fera entre 3 et 8 mètres

Ca y est c'est partie pour 6 heure de pêche je me dirige vers un coin un peu profond par rapport a ce que je pense , mais voilà , c'est la zone ou j'ai vu un peu de fish il y a une semaine donc je veux commencer sur cette zone un peu moins noire, un peu plus gris foncé et après on verra .

Kevin Lairot décide de partir lui sur la seconde zone que j'avais repérée tandis qu'olive part sur une petite conche ou des jeunes pêcheurs avait fait quelques perches lors de notre préfishing .

Je ratisse et ratisse encore le sondeur ne m'indiquant pas grand-chose sans être d'une noirceur absolue non plus.

Au bout d'une heure je me rends a l'évidence : zone stérile ou je n'ai pas su déclencher les touche. Je vais rejoindre Kevin sur mon second spot il a rentré une perche mais rien de folichon et je m'inquiète de ne pas voir revenir olive , mon acolyte , mon copain de pêche que je connais très bien et que je sais capable de faire un carton et me dit que peut être s'il insiste c'est que ....

Me voilà vers le déversoir a lancer et relancer quand loin dans mon dos j'entends fish , je me tourne et vois Lilian (organisateur de l'open float de Saint Sever (27 septembre cette année) qui brandit fièrement un sandre. ca y est les hostilités sont lancées , je suis a la bourre mais rien n'est joué , juste un peu plus de pression.

il récidive assez vite mais ce dernier fish se montre récalcitrant et lui échappe des mains alors qu'il le montrait avant de le faire mesurer , pas de chance !

Mais il nous dit qu'il les a fait à la lame, ca fait tilt dans ma tête ils veulent des vibrations et bien on va leur en donner je change alors pour un vibro worm 8,5 cm de chez crazy fish couleur foamy beer (ca s'invente pas ça quand on sait comme je l'aime) un coloris ultraviolet que j'aime bien utiliser quand rien ne va ou que ça devint compliqué

Je me décale un peu et décide de faire la digue puisque rien ne va ailleurs et qu'il y a pas mal d'alevin contre la digue.

Assez vite je sens un gratouillis ferrage en regle , le scion salue cette initiative comme il se doit , ca secoue un peu et un sandre arrive , je le vois qui me tend ces nageoires mais le voila qui replonge , le fil se détend et c'est a mon tour de plonger dans le noir dans un cris de rage , tant je sais que les touche ne seront pas nombreuses et que chaque décrochage va se payer cash.

Mais il faut se ressaisir , la partie n'est pas finie et il ne faut pas longtemps pour avoir une touche (ou pas) mais toujours jouer sa chance jusqu'au bout pour ne rien regretter a la fin.Au moins j'ai trouvé ce qu'ils veulent .

Je décide de lancer assez pres de la digue et de faire redescendre mon leurre par petit coup de scion .

Kevin me précede de quelques metre et trés vite apres bing !!!!! (j'adore les touches en compétition ca décuple les sensations) ferrage ca plie , ca secoue un peu j'y vais tranquillement remonte mon poisson , attrape l'épuisette , emmaillote mon sandre c'est bon il est maillé (43CM) et j'ouvre mon compteur.

Et bien puisque ca marche comme ça , on va continuer et une petite demie heure aprés rebelote avec un 47cm , le ciel a l'air de se dégager un peu pour moi mais bon rien n'est fini il faut maintenant s'accrocher pour remplir le quota d'autant plus que olive arrive et m'annonce qu'il a deux perches .

Geoffrey lestage et Joel millet arrivent aussi et decrochent chacun un sandre avant que geoffrey en rentre un me faisant sentir que si la matinée s'avance il va falloir rester concentré jusqu'au bout car personne n'est venue pour faire de la figuration (ce qui est normal) mais ce qui est bon dans cette competition c'est que l'ambiance reste saine et bonne.

Le soleil s'est levé , c'est le moment que je choisis pour aller relever le troisième compteur , celui qui m'avait valu un agréable moment l'année passée , lors de la pécédente édition ;

Mais cette fois ci le spot est connu et cinq float sont déjà présents, pas grave le meilleur moyen de savoir s'il y a du poissons c'est d'aller vérifier soit même .je range les cannes et palme jusqu'a environ une dizaine de mètre avant.

je redescend mon vibro worm et palme très doucement car il n'y a que trois mètre d'eau et je veux rester le plus longtemps possible sur le spot. Après 5 ou 6 mètres de dérive ba baaaam! ca secoue ca plie c'est bon mais rester calme mettre le fish a l'épuisette et après seulement être heureux.

le poisson monte assez vite, ça y est il est dans l’épuisette, je tiens mon quota je suis fier mais légèrement confus il n'y a pas cinq minute que je suis arrivé cinq float péchaient déjà la zone et c'est moi qui fait le fish : chance ? Leurre crazy fish et leur attractant ? Sans doute un peu de tout cela savamment mélangé par la nature et c'est un sandre de 49 cm qui boucle mon quota.

Mais en partant de la olive m'annonce qu'il a un sandre de 58 cm il me faudrait donc une perche pour être un peu plus serein c'est le jeu c'est la compétition et c'est sans doute pour cela qu'on l'aime

Je file vers l'autre bout du lac a la recherche de quelques perches mais a part une de 19,5 cm (quota a 20cm) je n'aurai que des suivis .Kevin cassera sur un joli brochet , me faisant trembler un bref instant.

je regagne la berge et reçoit un texto Geoffrey m'annonce quota perches sous les branches de la berge en face décidément je ne serais pas tranquille jusqu'au bout.

Ca y est la fin arrive les pêcheurs regagnent la berge ca commence a sentir bon car Geoffrey m'annonce une farce en fait.

C 'est bon j'ai réussi a y voir dans le noir , a trouver des zones moins foncées j'appelle ma femme et mes enfant je veux partager ce moment avec eux aussi faire voir a mes enfant que la victoire est agréable, moi qui ai fait bcp de sport en dilettante dans ma jeunesse et qui arrivé a 45 ans n'avait jamais rien gagner et m'étais mis à sévèrement regretter de ne connaitre le gout de la victoire.

Ce n'est que de la pêche mais c'est une compétition tout de même et ce mélange de fierté et d'humilité est des plus agréable

J'invite mon fils a monter sur le podium avec moi pour un moment de partage olive et Geoffrey m'entoure . Un jour c'est sûr ils seront eux aussi en haut.

Je remercie le club du Spinner Landais pour son organisation et l'ambiance qu'il sait insuffler dans ce désormais traditionnel rendez-vous de la pentecôte a Renung

La société L&C (leurre et compagnie) qui distribue les leurres crazy fish et m'accompagne depuis un an maintenant et ma famille qui accepte que je vive ma passion .

Patick ROSSO.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article